Digérons le web 2.0

La consécration des widgets!

Par • Juin 13th, 2008 • Catégorie: Digérons le Web2.0!, widget

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère: celle des widgets. Ces petits modules exportables à l’infini sur les blogs et réseaux sociaux deviennent l’enjeu stratégique du web de demain.

Ce que l’internaute trouve sur votre site (information, service), il peut aujourd’hui l’installer sur son ordinateur ou sur des pages d’accueil personnalisables (Netvibes, IGoogle..). La portabilité du contenu via les widgets permet d’aller toucher l’internaute là où il se trouve, sans l’attirer nécessairement sur son site. On assiste en quelques sortes à une dématérialisation du web où l’acquisition de trafic et de visibilité prend une nouvelle dimension.

Promouvoir ses widgets
L’enjeu est donc de diffuser ses widgets et d’acquérir le maximum d’utilisateurs. Certaines plateformes comme Facebook via ses applications et son système viral sont un excellent tremplin. Netvibes se positionne aujourd’hui comme une plateforme de diffusion de widget, et construit son business model autour de ça.

Voici la présentation de Ginger et de ses opportunités de développement:

Netvibes devient donc la première plateforme de widgets qui permet:
– de les créer: ouverture du code et ressources pour les développeurs sur Netvibes.org
– de les diffuser: en s’appuyant sur la communauté d’utilisateurs et sur son écosystème, Netvibes offre un espace unique de diffusion. L’entreprise peut aisément monétiser le référencement des widgets et leur visibilité au sein de l’écosystème(système d’enchères de type Google Adwords? Coût par lead où l’annonceur paye à chaque installation de son widget?)

Google permet également de diffuser les widgets via son réseau Google Adsense. Au lieu d’être une annonce textuelle ou une bannière, la créa diffusée est un widget. Ce dernier est soumis aux même règles d’enchères, et les internautes peuvent l’installer très simplement en cliquant dessus.

Monétiser ses widgets
Les widgets seront-ils la vache à lait du web2.0?. Très bonne question soulevée par Remi. Tout porte à croire que oui. Les développeurs de widgets n’ont aucun mal à lever des fonds:

La valorisation de ces sociétés s’appuie sur leur audience (RockYou: 87,5 millions d’utilisateurs, 2,7milliards de pages vues), donc sur leur capacité à diffuser des messages publicitaires ciblés.

On peut facilement appliquer les modèles classiques de publicité sur internet aux widgets: visibilité au CPM, modèle au clic via des bannières ou annonces dans les widgets. Le modèle au CPA est également envisageable: Cartfly par exemple propose déjà de créer sa boutique en ligne sous forme de widget (cf Zlio).

La monétisation reste encore à un stade embryonnaire, avec des modèles qui se cherchent. Nous sommes encore dans la phase de la course à l’audience, qui suffit aujourd’hui à valoriser les starts-up et lever des capitaux.

Néanmoins n’attendez pas pour créer votre widget et vous positionner dans cette course: Sprout builder vous permet de développer votre widget très facilement au format flash. Pour ceux qui savent programmer, vous avez l’option AIR d’Adobe qui vous permet de créer des applications de bureau à partir de services en ligne.

Tagged as: , , ,

is
Tous les posts de

One Response »

  1. en france feedget.eu propose aussi la diffusion et la monétisation des widgets multiplateformes.

Laissez un commentaire

Les derniers articles

FarmBot | Open-Source CNC Farming
22 août 2016
Par gnoe
Personal BlackBox Company, PBC
25 juillet 2016
Par gnoe
DATA as a currency
10 mai 2016
Par gnoe
KPI dashboard for business
20 avril 2016
Par gnoe