Digérons le web 2.0

Vers un web2.0 rémunérateur

Par • Avr 30th, 2008 • Catégorie: Digérons le Web2.0!

Le web2.0 se définit avant tout comme un web participatif: les sites vivent grâce à leur audience qui participe à la création du contenu. Il est alors légitime de se poser la question suivante: qu’est-ce qui pousse les internautes à jouer le jeu? Qu’est-ce qui motive leur implication sur les sites participatifs?

Acidweb vous propose aujourd’hui quelques éléments d’explication sur le moteur du web2.0, à savoir la motivation des internautes.

L’enthousiasme

Au moment où les sites ont commencé à s’ouvrir et à donner la paroles aux visiteurs, énormément d’internautes ont participé parce qu’ils en avaient la possibilité et parce que c’était nouveau, donc stimulant. Aujourd’hui l’excitation des débuts à sûrement muri, mais la sensation d’appartenir à une communauté globale, de participer à la construction de la toile reste une source de motivation.

La valeur ajoutée du service

Certains sites doivent leur succès au service que l’utilisateur y trouve. Youtube ou Dailymotion permettent d’uploader et de diffuser des vidéos en ligne. Quoi de plus simple pour partager des vidéos avec ses amis ou sa famille? Avant il fallait se les envoyer par mail, les graver sur cds, ou alors les uploader sur un ftp… L’apparition de ces services répond à un véritable besoin.

L’influence de l’utilisateur sur le site

Je pense aux digg-likes comme Scoopeo ou Blogasty. Plus un internaute s’investit sur le site (en postant des articles ou commentaires et en votant pour ceux des autres), plus il va être influent. Ses propres articles seront alors mieux référencés, ceux pour lesquels il vote obtiendront plus de points. Son action sur le site sera plus déterminante que celle d’un utilisateur qui vient de s’inscrire. Le système repose donc sur le schéma suivant: plus l’internaute s’applique à trier et commenter l’information, plus le site tiendra compte de son avis. L’internaute qui participe beaucoup rentre en quelque sorte dans la sphère privée des éditeurs du site, et peut en tirer une certaine gratification (qu’en penses-tu Mac Lew? Pourquoi tu scoopes autant?)

  • L’argent

    Cette source de motivation reste encore marginale dans la sphère 2.0. On voit pourtant naître des services qui à juste titre proposent de récompenser la participation des internautes.

    blogbang logo

    Le premier exemple qui me vient en tête est Blogbang, la régie publicitaire 2.0. Cette plateforme met en relation annonceurs, diffuseurs (majoritairement des bloggers) et des créatifs. Les bloggers vont diffuser les publicités vidéos de leur choix et sont rémunérés au clic (modèle traditionnel) . Les créatifs vont récupérer les briefs des annonceurs et développer un spot publicitaire, qui sera mis à disposition des bloggers une fois validé par l’annonceur. Les créatifs sont alors payés en fonction de la popularité des leurs spots : plus il est diffusé, plus ils seront rémunérés.

    Un autre exemple plus récent est celui de Wigix, qui se positionne comme le concurrent d’Ebay.

    wigix

    Ce service sorti hier est une place de marché simplifié pour les particuliers: chaque objet référencé compte un nombre de vendeurs et d’acheteurs, et le prix de vente est déterminé par un système d’enchères (à la hausse ou à la baisse, selon l’offre et la demande). Ainsi au lieu de perdre du temps à fouiller dans des descriptifs plus ou moins mal renseignés d’Ebay, Wigix propose une base de données d’objets qualifiés. La clé du système repose donc sur la qualité et l’exhaustivité de la base de produits, et c’est ce vers quoi le système participatif est orienté. Chaque utilisateur a la possibilité de renseigner des pages produits, et de devenir, après validation, « expert produit ». Une partie du CA généré sur le produit lui sera alors rétribuée.

    On arrive donc à un modèle économique du web2.0 qui va au delà de l’aspect ludique et pratique des services proposés. Des sites comme Wigix ont parfaitement intégré la valeur ajoutée de la participation utilisateur, et la rémunère à sa juste valeur. Qu’en pensez-vous? Croyez-vous que nous allons vers un web plus professionnel?

    Et vous, qu’est-ce qui vous pousse participer sur tel ou tel site?

  • Tagged as: , ,

    is
    Tous les posts de

    One Response »

    1. Bonjour Acidweb,
      un article assez complet et je dois dire bien rédigé sur le web 2.0 et une nouvelle tendance à la hausse, la rémunération des intervenants.
      Ce sujet je ne le maitrise pas mais je peux apporter quelques éléments au débat.
      Tu n’as par exemple pas cité le site Agora Vox, qui me semble un site assez important dans la sphère 2.0 par son positionnement de journalisme citoyen. Le terme de journalisme citoyen est me semble t’il erroné, parce qu’effectivement, comme tu le signales dans les lignes au dessus, les intervenants les plus influents sont ceux qui participent le plus, du coup, et c’est le cas sur agoravox, certains journalistes passe un voir deux articles ultra documentés par jour (à croire qu’il sont plusieurs) et d’autres galèrent parce qu’ils ne jouissent pas de la même notoriété. Je pense donc qu’en théorie, au départ, on pouvait parler de journalisme citoyen, mais que de plus en plus, le web 2.0 appartient à ceux qui l’utilisent de façon assidue (voire très assidue)
      Pourquoi je tiens à cet exemple? Très simplement parce que de nombreux intervenants sur agora vox justement parlent de rémunérer la participation. De deux choses l’une: soit effectivement l’effet d’engouement pour les médias participatifs baisse et il faut trouver de nouvelles sources de motivation (la motivation pécuniaire étant effectivement la motivation ultime), soit ce système de caste des intervenants influents va devenir de plus en plus fort et (les influenceurs voulant garder leur rémunération et ne pas la partager) et on va se retrouver en vase clos, et là je vois la fin du média participatif.
      Je n’ai pas la réponse, je voulais juste vous faire partager ces quelques impressions.

      PS: pour scoopéo, je poste pour le plaisir de voir ma gueule en HP. Non je déconne. Je suis pour le partage, et les digglike tels scoopeo fonctionne sur ce principe que je trouve sain. Tout simplement. Et puis il doit y avoir un geek qui sommeille en moi.:)

    Laissez un commentaire

    Les derniers articles

    FarmBot | Open-Source CNC Farming
    22 août 2016
    Par gnoe
    Personal BlackBox Company, PBC
    25 juillet 2016
    Par gnoe
    DATA as a currency
    10 mai 2016
    Par gnoe
    KPI dashboard for business
    20 avril 2016
    Par gnoe